La LLD c'est fait pour qui ?

Pour vous aider à prendre la bonne décision, voici ce que vous devriez prendre en compte 

 

 

Le leasing ou location longue durée ne doit pas être confondu avec un crédit à la consommation qui est encore une autre option de financement pour l'acquisition d'un vélo à assistance électrique, plus onéreux que les vélos musculaires.

 

Dans le cas de la location longue durée vous n'êtes pas propriétaire du bien de l'objet du contrat, ici un vélo ou un tricycle à assistance électrique, mais l'utilisateur.

Vous payez donc mensuellement l'utilisation et non la propriété du v.a.e.

 

Mais alors quels sont les avantages du leasing ou LLD ?

Il y en a plusieurs.

  • Sur le plan financier, vous n'avez pas à débourser une somme d'argent (souvent consequente) en une seule fois.. et pouvez donc opter pour un modèle plus haut de gamme.
  • Sur le plan commodité : l'entretien mais aussi une assurance vol et accident incluse dans votre forfait (*avec mobeflex mais pas avec tous les prestataires)
  • Sur la durée... vous pouvez changer aussi souvent de modèle de vélo que vous le souhaitez sans avoir à vous soucier de la revente.
  • Sur le plan administratif, votre abonnement Mobeflex peut-être modifié à tout moment.

Le désavantage, s'il en est,... le coût de revient est légèrement supérieur si vous décider de garder le même vélo au delà de 3 ans.

 

Concrètement, 

Prenons par exemple le vélo tout chemins E-excellence de chez Granville. À 74,90 € par mois pendant 36 mois, soit une dépense de 2696,40 €, équivalente au prix du modèle emprunté (Granville E-Excellence 40, 2699 €), on peut se dire qu'il vaut peut-être mieux acheter son vélo à crédit pour en avoir la propriété au bout des 36 mois. Cela serait toutefois oublier l'assurance et l'entretien qui s'ajoutent à la note. Donc si on fait le calcul pour comparer le coût total de l'opération en cas d'achat.


Avec un taux moyen de 8 % environ, un prêt conso pour un montant de 2699 € sur 36 mois reviendrait actuellement à 333 €, pour une mensualité de 84,23 €. Bien entendu, acheter le vélo comptant ou en plusieurs fois sans frais comme le proposent certains revendeurs fait d'emblée baisser la facture.

Il faut ensuite y ajouter le coût d'une assurance contre le vol, avec éventuellement assistance incluse. Comptez actuellement un minimum de 16 € par mois (576 € sur 36 mois), et rapidement plus en fonction du prix du vélo. Vient enfin l'entretien, qui dépend notamment de l'usure et donc de la distance parcourue en vélo et du mode d'utilisation (un VTT va demander bien plus de soin et coûter plus cher qu'un vélo de ville).

En 3 ans, on aura vraisemblablement besoin de changer la chaîne au minimum une fois, de même que les plaquettes de frein et les pneus. Nous estimons le coût à une centaine d'euros par an en moyenne. 300 € s'ajoutent donc à la note si l'on souhaite comparer avec une location Mobeflex sur 3 ans. Nous avons ainsi dépassé la barre des 1 200 €.


Libre à l'acheteur ensuite de vendre son vélo d'occasion, auquel cas un tarif de 1 200 € ne sera pas difficile à récupérer avec un VAE vieux de seulement 3 ans et coûtant au départ 2 699 €. Dans le cas contraire, si l'on choisit de conserver son vélo, il faudra envisager un changement de batterie ultérieurement (500 à 800 € pour des vélos haut de gamme à grosse batterie — la Powertube 500 de Bosch qui équipe notre vélo de test coûte 700 €), les fabricants indiquant une durée de vie comprise entre 3 et 5 ans. Cela s'entend toutefois sur une conservation du vélo bien au-delà de la période de 3 ans et le coût éventuel d'une batterie est donc à prendre en compte dans notre comparaison avec une seconde période de location consécutive. C'est en revanche bien dans le cas d'une location sur plusieurs années que la différence de prix entre les deux solutions s'envole, puisque conserver son vélo revient assurément moins cher que de le changer tous les trois ans.

Une offre conçue pour ceux qui veulent souvent changer de vélo

Toujours est-il que le bilan n'est pas si tranché si l'on souhaite changer de vélo régulièrement. Dans ce cas, l'offre Mobeflex qui pouvait paraître relativement chère ne l'est finalement pas tant que ça. Surtout, cette offre de location est-elle vraiment comparable à un achat de VAE ? Les éventuelles économies réalisées en achetant le vélo (comptant ou à crédit) se font au prix d'un peu plus de démarches, là où Mobeflex vend une certaine tranquillité d'esprit pour rouler en vélo à assistance électrique sans avoir à se préoccuper du reste. Quitte à payer plus cher que si on achetait le vélo ? Sans aucun doute, mais chacun jugera si le jeu en vaut la chandelle, en fonction notamment de son porte-monnaie et de son utilisation.

Pour plus de renseignement, information au 06 36 89 18 59

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©copyright 2019 cyclo-éko S.A.S.U - spécialiste indépendant en vélo à assistance électrique - gérant : Jean-Marc Lassegnore I Siret 84890203700011 I TVA intracommunautaire : FR29848902037 I adresse administrative : 983 Rue de la Vallée d'Ossau - 64121 Serres-Castet I adresse showroom : Rue de Laruns - Bâtiment A - local B7, 64121 SERRES-CASTET I Pyrénées-Atlantique (FRANCE) - Site réalisé par Tendance Nature Communication

Appel

Email